#102: L’affaire Creutzwald – Thierry BERLANDA

L'affaire Creutzwald

L’affaire Creutzald par Thierry BERLANDA

  • Maison d’édition : Éditions De Borée
  • Collection : Marge Noire
  • Pays : France
  • 340 pages
  • Quatrième de couverture :

« Avril 2019, Céline Dumouriez, journaliste à l’Express, sortant de cure de désintoxication, s’intéresse au mystère qui entoure les évènements de Creutzwald : cinq ans auparavant après avoir récupéré un rapport de 200 feuilles piquées de rouille et de moisi découvert par le brigadier en charge de l’affaire, Aurélie Deletraz. Les deux femmes unissent leurs efforts pour faire éclater la vérité sur ce fait divers : les meurtres et les disparitions de juin 2014 de villageois évaporés dans une lumière incandescente surnaturelle, tous en lien avec l’assassinat d’Emmanuel Marchal, dix ans auparavant, dans le puits du Vernejoul et Alice, sa compagne et mère de son fils, en proie à des hallucinations.

L’enquête menée par le brigadier et son adjoint, l’élève officier surdoué et opiniâtre, Julien Valbaume avait conduit à l’arrestation pour meurtres et tentative de meurtre, du père d’Alice, l’industriel, roi de la plasturgie, Pierre Orbain. Restait à comprendre l’origine des disparitions et du phénomène luminescent. Est-ce lié, comme le prétendait Julien à « Etre dans ce qui avait été » ou sont ce des effets physiques et chimiques d’origine humaine ? Grâce aux indices laissés par Julien mystérieusement disparu et à différents témoignages, les recherches des deux jeunes femmes les conduisent sur les traces inattendues du meurtrier impuni.

Toutes deux, âmes esseulées et en proie à leurs failles et à leurs démons, deviennent amies et âmes soeurs, pour d’autres énigmes ? »

avis livre

LOGO éd de boréeLa rencontre avec la plume de Thierry Berlanda s’est faite grâce à une précédente lecture que j’avais particulièrement apprécié, moi qui n’avais jamais lu de techno-thriller. Vous vous doutez bien que je n’allais pas m’arrêter après une délicieuse découverte ! L’affaire Creutzwald est un généreux cadeau que l’auteur a tenu à me faire, un grand merci à lui encore une fois !

La première chose que vous remarquerez ? La couverture qui vous donne envie de vous plonger dans les étoiles, déjà. Je vous parle de ce qu’il y a dans le roman, vous ne voyez pas ? Les titres, pardi, les titres sont exquis ! Un peu d’humour pour nous soutirer un sourire en pleine enquête, c’est déjà le premier délice que l’on trouve. Vous remarquerez aussi la manière dont le roman est découpé : deux parties nous relatent l’enquête pour nous amener à une fin qui nous laisse sur les globules centraux, oui, parfaitement.

Tout d’abord, l’enquête racontée d’un point de vue qui nous est inconnu. Une ambiance décalée qui a vite fait de nous happer dans ses filets. Irréaliste, surnaturel, complètement taré ? Oui, mais non. C’est là le charme de la première partie, le dépaysement total que rencontre le lecteur qui croit être dans un thriller, et qui se retrouve avec une enquête mêlée à des faits inexplicables. C’est ce qui incite à lire : une intrigue qui mélange enquête et éléments surnaturels ? Je prends, bien sûr !

C’est ainsi que la deuxième partie s’ouvre : deux fortes têtes à caractère bien trempé, j’ai nommé Céline et Aurélie, se retrouvent à rouvrir l’enquête pour avoir le fin mot, elles qui ne croient pas à la théorie surnaturelle. Une journaliste et une fliquette parties en croisade contre des vérités enfouies. Toutes les deux sont fracassées par la vie, c’est pourquoi leur duo fonctionne si bien, bercé dans une ambigüité toute particulière. Elles se connaissent depuis peu, deviennent inséparables. Autre chose que l’on note sur ces fortes têtes, hormis leur fichu caractère, c’est bien les méthodes peu orthodoxes qu’elles emploient pour creuser la vérité. De quoi faire sourciller, ne m’approchez pas, mesdames !

L’affaire Creutzwald, c’est une enquête qui prend son temps et qui permet de dérouler tous les fils, parsemé d’humour, de miettes d’infos distillées au bon moment. Des sujets d’actualité : les mines, les conditions de travail des mineurs, le peu de considération, et les magouilles des uns et des autres pour le pouvoir, ou la domination. On y parle aussi ruines humaines, que dis-je, épaves humaines ! Avec le duo de choc d’enquêtrices, toutes deux en pleine reconstruction, le roman explore une psychologie fracassée, tantôt avec sérieux, tantôt avec humour. L’autodérision de ces deux-là sur leur propre naufrage ne laisse pas indemne.

Peu de personnages, c’est avant tout sur Céline et Aurélie que se portent les regards. Que vous dire de la fin ? Aux premiers abords, ça passe ou ça casse, comme dirait l’autre. L’identité de la personne responsable d’autant de disparitions et de morts semble tomber comme un cheveu sur la soupe, soudain, venu de nulle part. Ah oui, vraiment ? En êtes-vous sûr ? Avez-vous bien lu entre les lignes ? Je dirais que c’est un coup de maître dont l’auteur peut être fier, entre les petits détails disséminés par-ci par-là et les explications claires et crédibles, je suis conquise, tout simplement !

Peut-être pas un coup de cœur, mais à coup sûr une lecture agréable, qui prend son temps pour nous amener là où on ne s’y attend pas, en présence d’un duo brisé, en pleine reconstruction, cinglé sur les bords, rempli de rage et d’espoir. Et une enquête pas comme les autres, pour notre plaisir.

La plume

AVT_Thierry-Berlanda_8278Vous le connaissez en majorité pour ses romans de la littérature policière ? Sachez toutefois que Thierry Berlanda ne fait pas que nous régaler de polars ! Littérature générale, romans historiques, philosophie… La plume se balade ainsi au gré des genres, à notre grande satisfaction.

De nombreux romans sont déjà édités, dont une trilogie techno-thriller dont je vous avais déjà parlé précédemment. Puisque la plume vous intéresse, empressez-vous de filer sur sa page Babelio qui raconte des choses ! Et si vous souhaitez cerner davantage le personnage, Criminocorpus en a fait un portrait pour nous repaître de nos questions.

Pour aller plus loin          

3fc529bb8301d63a35ccd71ce0f69ff6485385cdd5579b552bf83cdef484f426.0

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s