#79: Les oubliés de Vulcain – Danielle MARTINIGOL

arton2769-daee2

Les oubliés de Vulcain par Danielle Martinigol

  • Maison d’édition: Le Livre de Poche
  • 192 pages
  • Quatrième de couverture:

« Charley n’est pas un garçon comme les autres : son corps a été « amélioré » pour la conquête spatiale. Furieux de cette découverte, il refuse cette destinée et prend fuite pour atterrir… sur Vulcain, la planète-poubelle. Avec ses amis, il entreprend de la nettoyer . Mais la terrible « rouille fulgure » menace les jeunes nettoyeurs.« 

avis livre

Si vous me lisez beaucoup ou que vous suivez mes petites élucubrations sur Twitter, vous savez sûrement que je suis davantage une lectrice férue et avide de littérature policière que de science-fiction. Cependant, me voici à vous donner mon avis sur Les oubliés de Vulcain, un petit roman d’initiation au genre du futur. Le pourquoi du comment est simple ; j’ai retrouvé ce soldat perdu au milieu de la bibliothèque familiale, je n’allais pas l’abandonner, quand même ?!

Partons, partons en direction d’une Terre qui sera la nôtre, au milieu d’une trentaine d’autres mondes. C’est aux côtés de Charley que l’histoire prend son sens. Charley est un jeune garçon issu d’une expérience d’ingénieurs, ce que le roman nous livre dès le début. Et pour bien faire, notre ami est accompagné de son fidèle et mignon Charat, Odilon. Imaginez qu’on a croisé un chat avec un rat, ça vous donne cette charmante bestiole à qui l’on s’attache vite. 

C’est un très court roman, mais dès les premiers chapitres, Danielle Martinigol et sa plume ont fait en sorte que l’on s’attache à Charley, son petit Odilon tout mignon, et les amis qu’il va rencontrer sur la planète poubelle des Trente Mondes, j’ai nommé, Vulcain ! Rapidement, on fait la connaissance de tout un monde qui intrigue, oui, absolument. Vulcain est tellement mal voire pas du tout considéré par les autres populations qui gravitent au-dessus de la planète, que tout le monde ignore ou se fiche du pauvre destin réservé aux Volcanos. 

Ce que je peux vous dire, c’est que tout au long du récit, j’ai admiré le courage et la force des habitants de Vulcain. Ils n’ont pas la vie facile, mais ils ont su survivre, puis vivre, et s’adapter aux multiples dangers. Malgré cela, la plupart sait que Vulcain est une prison, au fond. A moins que… 

Les oubliés de Vulcain, ce n’est pas seulement l’histoire d’un garçon qui essaye d’échapper à son destin de rat de laboratoire. Ce n’est pas non plus qu’une histoire de population prisonnière des cendres, des volcans et des containers meurtriers qui s’abattent sur les habitants. C’est aussi une sacrément belle histoire d’amitié qui fera sourire le très jeune public, et qui insufflera de la douceur dans le cœur du moins jeune public : Jani, la très gentille Volcanette, mais aussi Morvan, l’arrogant mais au fond pas mauvais Ord, et d’autres noms encore, que l’on découvrira tout au long des pages.

Moui, l’histoire va très vite étant donné le format. 192 pages, vous imaginez ? Les descriptions ne sont pas longues, les relations ne sont pas toutes approfondies, mais pour le temps que l’on passe en compagnie des Volcanos, c’est suffisant et très bon, même, accompagné par le style simple mais parlant de l’auteure. C’est qu’au-delà de l’aspect amitié et rencontres, il y a aussi des sujets plus graves qui parleront davantage au public plus averti. Les oubliés de Vulcain, c’est aussi l’histoire d’expériences génétiques et des conséquences, de l’éthique. Les castes et la hiérarchie entre les « Grands » et les « Rien », une manière de concevoir la vie de manière vraiment très triste et fermée. On y parle aussi écologie et pollution, il suffit de voir ce que subissent les Volcanos.

Un petit roman de science-fiction qui se lit bien et vite, qui arrache des sourires attendris et fait lâcher une ch’tite larmichette quand certains événements arrivent. Une très belle histoire d’amitié malgré diverses différences, et la rencontre avec un Charat tout à fait remarquable, au nom d’Odilon ! N’hésitez pas à vous lancer, pour découvrir la science-fiction en douceur ou pour faire chaud au cœur, à vous de voir.

Pour aller plus loin          

  • Un tour chez l’éditeur 
  • Bavardez un peu sur Babelio
  • Idéal pour introduire les enfants à la science-fiction, Les oubliés de Vulcain peut aussi vous aider à vous immerger dans le genre si vous n’en aviez pas lu avant. Et oui, c’est pour les petits et les grands, pas de raison !

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Audrey dit :

    Très bel avis qui me donne envie de me replonger dans ce qui est probablement l’un des premiers livres de science-fiction lu « volontairement » 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s